ACCUEIL

Tiré à près de 3000 exemplaires, Le Paysan Vosgien est l’hebdomadaire d’informations agricoles et rurales le plus lu dans le département des Vosges.

C’est le rendez-vous de chaque fin de semaine !

LA UNE DE LA SEMAINE
La une de la semaine
NOS DERNIÈRES ACTUALITÉS

24/06/2020

Résultats de la Commission d'Agrément Je Vois la Vie en Vosges Terroir de juin 2020

Suite à notre article à lire dans l'édition du 26 juin 2020 du Paysan Vosgien, vous trouverez ci-dessous les résultats de la Commission d'Agrément Je Vois la Vie en Vosges Terroir de juin 2020. 

En tout, ce sont 37 produits qui rejoignent le réseau, dont 14 coups de cœur ! 

18/06/2020

Edito de Philippe Clément : Souveraineté alimentaire

Edito à retrouver en Une du Paysan Vosgien du 19 juin 2020 :

Au sortir de cette crise, nous, agriculteurs, accompagnés de nos politiques, allons devoir relever le défi de notre souveraineté alimentaire nationale appelée de ses vœux par le Président de la République lui-même.

Pour relever ce défi, il va nous falloir des politiques cohérentes, des règles de production communes au sein de l’Union Européenne, et aussi avoir le courage politique de refuser d’importer des denrées alimentaires ne respectant pas nos standards de production. Il nous faudra également, lors de cette réforme de la Politique Agricole Commune, un projet cohérent et porteur d’espoir pour nos agriculteurs. Sur nos territoires, nous allons devoir prendre notre bâton de pèlerin, avec votre soutien afin de rencontrer les gérants de cantines, nos maires, nos conseillers départementaux et régionaux, nos restaurateurs pour promouvoir l’origine France et le local dans la restauration hors domicile, levier important afin d’aller chercher de la valeur ajoutée.

Il nous faudra aussi ne pas tomber dans le piège de confondre souveraineté alimentaire et autonomie alimentaire. Pour exemple, notre région Grand Est produit de quoi nourrir 17 millions d’habitants alors que nous ne sommes que 5 millions. Notre région agricole a donc aussi une vocation exportatrice de part sa localisation transfrontalière, mais aussi par la qualité de son agriculture et de son industrie agro-alimentaire permettant de fixer de l’économie et de l’emploi dans nos territoires ruraux. Enfin, nous devrons veiller à pouvoir produire pour tous les segments de marchés afin que tous, même les plus modestes, puissent avoir accès à une alimentation Made in France saine, et ne soient pas cantonnés à acheter des produits d’importation via le Mercosur par exemple.

Voilà tous les défis que nous devons relever, à condition d’y être accompagnés par une ligne politique claire et sans ambiguïté, et par des acteurs économiques respectant aussi les Etats Généraux de l’Alimentation pour rémunérer au juste prix nos productions. 

Voir toutes nos actualités