NOS ACTUALITÉS

21/11/2019

Edito de Philippe Clément : Repas sans viande dans les cantines... et mon cul, c'est du poulet ?

Depuis le 1er novembre 2019, bon nombre de nos cantines proposent, ou plutôt imposent, à nos jeunes, un repas sans viande par semaine.

Sous couvert de la Loi Egalim et du tapage médiatique fait autour de cette annonce, les intendants, gestionnaires de cantine, certains élus également, ont tout simplement imposé un repas de ce type à nos enfants. Bref, une atteinte aux libertés individuelles. 

En effet, il est inconcevable qu’un courant de pensée dicte un mode d’alimentation pour quelque raison que ce soit, surtout quand les raisons invoquées relèvent du mensonge. Le message véhiculé à nos jeunes, malléables à souhait, est de leur dire que la viande est mauvaise, responsable de tous les maux sociaux, environnementaux. Bref, mensonge et baliverne !

Rappelons que pour certains, la cantine est le seul endroit où il est justement possible de manger de la viande et d’avoir un repas équilibré car, faute de moyens, cette dernière se fait rare à la maison. Rappelons également que nos anciens ont trop connu ces repas sans viande dans un passé douloureux pas si lointain. Rappelons aussi que dans les grottes de Lascaux par exemple, pas une salade, pas une carotte, pas un navet ne faisait partie de ces belles peintures murales. Non, du gibier, rien que du gibier ! Nos ancêtres avaient déjà compris l’importance d’une alimentation carnée. Loin de moi l’idée d’imposer à tous un mode d’alimentation mais il y a détournement de la loi lorsqu’aucun menu de substitution n’est proposé au «menu végétarien» ; c’est cela la véritable application de la loi et nous veillerons à ce qu’elle soit respectée. Il serait dommage que nous soyons obligés d’employer les mêmes méthodes que les détracteurs de l’élevage en nous invitant dans des cantines, les mairies, les Conseils départementaux ou régionaux afin de veiller à la liberté d’alimentation de nos enfants. 

Ceci est l’affaire de tous et c’est cela aussi «le vivre ensemble» !

30/10/2019

Résultats Commission d'Agrément Vosges Terroir 29.10.19

La Chambre d’Agriculture des Vosges organisait, mardi 29 octobre, la deuxième commission d’agrément Vosges Terroir 2019 au Domaine Saint Romary. 
Les 54 jurés ont bien travaillé : 66 produits ont reçu le précieux sésame, dont 24 avec coup de coeur (soit plus de 16/20 de moyenne). 5 produits ont même dépassé la note de 17,5/20 et ont reçu 3 coups de coeur, c’est suffisamment rare pour être précisé !
6 nouveaux producteurs rejoignent le réseau, ce qui porte à 91 le nombre de producteurs vosgiens sous la marque Vosges Terroir. (voir liste des produits agréés ci-dessous)

Fichier(s) à télécharger : CP-r-sultats-commission-agrement-vosges-terroir-29octobre2019.pdf

26/09/2019

Les moissons 2019 en vidéo !

Merci au Gaec de la Souche et à l'EARL des Herbures pour leur participation à cette vidéo des moissons captées par drone.

Dorénavant nous vous proposerons quelques vidéos sur cette page. Des idées ? N'hésitez pas à nous contacter !

26/09/2019

Vendanges aux Coteaux du Montfort

Début septembre, les adhérents de la coopérative des Coteaux du Montfort procédaient à leurs vendanges. Nous avons profité de l'occasion pour survoler les vignes alors que les vendangeurs commençaient la récolte.

26/09/2019

France, veux-tu encore de tes Paysans ?

Mardi 8 octobre, à l'appel de la FNSEA et de JA, les agriculteurs vosgiens se mobilisaient pour bloquer le rond point de Dompaire. Une opération de communication positive auprès des automobilistes afin de les sensibiliser notamment à l'impact des accords de libre échange sur leur alimentation au quotidien.
Une action coup de poing, comme un coup de semonce, pour dénoncer également l'agribashing et les sur-transpositions de normes. Plus d'informations dans notre édition du 11 octobre et plus de photographies sur notre page facebook : https://www.facebook.com/LePaysanVosgien